Secouez-moi ! Secouez-moi !!!

by | 18 Jun, 2018

VW UP Gti 1.0L 115 cv

De nos jours, quand vous entrez dans une voiture, vous vous attendez à être entouré de ce qui ressemble plus au cockpit d’un Airbus ou mieux d’un Apple Store. Si votre véhicule n’est pas équipé d’un écran tactile, d’un GPS qui est plus grand que la télé de votre salon et si la voiture en question ne vous hurle pas DING DING DING quand vous n’avez pas mis la ceinture, vous serez déçus.

 

Et pourtant, je commence à croire que l’on a perdu le sens de la conduite. Nous sommes plus préoccupés par la longue liste d’options et de gadgets que vous n’utiliserez jamais et du coup, on en oublie le plaisir de la conduite.

 

Récemment j’étais assis au volant d’un véhicule moderne et j’ai pris 5 minutes de mon temps pour regarder quelles étaient les fonctionnalités disponibles, après avoir allumé l’iPad à ma droite et pris le temps de regarder le nombre de possibilités,  j’ai éteins l’appareil totalement déprimé.

 

C’est à ça que je pensais en m’asseyant dans la nouvelle bombe de chez Volkswagen.

 

Je ne parle pas de la nouvelle GTI Performance, mais de la Up Hyper-Vitaminée qui vient d’arriver dans les bacs. Si vous êtes de la même génération que moi, en mettant le pied là-dedans, la première chose qui vous viendra à l’esprit, c’est : « c’est les mêmes sièges que la GTI de quand j’étais jeune !!! ». Volkswagen aurait voulu ressusciter la Golf de l’époque ils n’auraient pas fait différemment. D’ailleurs je soupçonne que c’était leur intention.

 

Je mets les mains sur le volant et je me revois il y a 29 ans au volant d’une Golf de l’époque. Tout me revient instantanément, QDB comme disait l’autre ! Et préparez-vous, parce que ce qu’a réalisé VW, c’est n’est pas le retour de la Golf, c’est le retour du FUN au volant.

 

Vu de l’extérieur, la UP est minuscule. Mais vu du point de vue de Wikipédia, c’est la même taille que la Golf de 1974, à quelques centimètres près. Mis à part l’esthétique, les similitudes sont flagrantes – mis à part le look des sièges – le tableau de bord est minimaliste, ils ont rajouté un support en plastique pour fixer votre smartphone, partant du principe que tout le monde a un smartphone, sinon il faudra oublier le GPS. Il y a un appareil multimédia qui peut se connecter à tout ce qui possède du Bluetooth, un grand espace vide en dessous ou l’on peut mettre une bouteille ou un sandwich, un gros sandwich  – allègement maximal de la voiture oblige.

 

Parce qu’elle est légère la bête. 995 kilos à vide, contre 800 pour la Golf de l’époque et près de 600 kilos de moins que la grande sœur version 2018. Ils ne se le cachent pas, ils veulent un jouet. Et ils ont réussi. Mais ils ont conservé le concept de l’époque : une voiture légère, un équipement minimal et un moteur qui pousse à tous les niveaux.

 

Pour la mettre en marche, il faut mettre la clé dans le contact dans une fente à droite du volant – pas de bouton « start » – ceux qui ont moins de 20 ans ne connaissent bientôt plus ce concept. Et dès les premiers tours de roues, la magie opère, on a envie « d’attaquer ». Le bruit du moteur est retravaillé pour envoyer un son rauque à l’intérieur de la voiture. Certains diront que c’est un peu gonflant à la longue, ce à quoi je répondrais : « c’est une voiture de jeunes, soyons jeunes dans nos têtes » et puis si c’est pour rouler dans la ouate achetons une BMW série 6 et arrêtons de faire des remarques inutiles. Si on va par là, les esprits chagrins trouveront que le coffre n’est pas assez grand et que l’espace arrière ne permet pas d’y mettre une équipe de NBA. Je ne commenterais même pas, ça reste la micro-voiture de chez VW, pas le Touareg.

 

Je suis finalement parti. Et je vais vous dire une chose, rarement ces dernières années j’ai ressenti autant de joie au volant d’une voiture !!! Pas parce que j’avais une grosse voiture chère, non, juste parce que j’avais une voiture FUN dans laquelle je m’amusais comme un gamin sans être terrorisé parce que je passais les 180 en fond de troisième. Je n’avais qu’une envie, rouler loin dans les petits virages et les cols, oublier tout le reste et sentir mes cheveux gris qui reprenaient leur couleur d’origine.

 

La musique à tue-tête, le sourire aux lèvres, je me suis fais des cols (certains deux fois) juste pour le plaisir de faire des cols, éviter le plus possible les autoroutes et trouver sympa d’essayer de se souvenir de comment on fait un démarrage en côte à avec une boîte manuelle, même si l’aide à la conduite vous aide un peu si vous avez oublié comment il fallait faire.

 

Oui, parce que là pas de boîte automatique, pas de palettes au volant, ça aussi c’est un retour dans les années 80. La touche de modernité, c’est l’ESP que l’on ne peut pas déconnecter, ce qui est dommage, mais qui sera  fort utile quand votre post-ado de 18 ans vous la piquera pour aller en boîte. Et puis summum du luxe ; il y a une caméra de recul. En revanche sur ce coup là et vu la taille de l’écran ce n’est pas adapté aux gens de ma génération qui ont la vue qui baisse.

 

J’ai passé deux jours au volant de ce jouet à me marrer – que du plaisir !!!

 

J’ai adoré arriver à fond derrière une Clio Diesel « Qui Se Prend pour une voiture de rallye » et qui n’en revenait pas de ne pas parvenir à me lâcher en montagne. J’ai trouvé fabuleux de laisser passer les motards dans les cols et de tenter de les suivre et d’y parvenir (enfin, pas tous), rentrer dans un virage à fond, rétrograder et ressortir comme une balle de fusil (du petit calibre) et avoir l’impression qu’elle ne perdra jamais l’adhérence.

 

Et puis, au-delà de tout ça, la UP permet de s’amuser comme un gamin et d’éviter toute culpabilité vis-à-vis des autorités (soi-disant) compétentes qui nous guettent à chaque coin de rue pour remplir les caisses de la Confédération. Oh, pas qu’il soit impossible de faire un excès de vitesse, mais disons que le micro-moteur de 1 litre de cylindrée vous demandera quand même de faire exprès contrairement à la grande sœur de la gamme.

 

La UP GTI, c’est de l’éclate à l’état pur. Jamais, ces  dernières années je ne me suis senti autant heureux derrière un volant. Attention, je ne dis pas que le reste du parc automobile mondial ne vaut rien, je dis juste que quand on a ça dans les mains, on ne conduit plus, on ne va plus du point A au point B, mais on s’amuse !!! J’ai passé le week-end entier à rallonger mes parcours, à contourner tout ce qui pouvait être contournable et à trouver de la musique appropriée (système Audio Beat, excusez du peu) pour chanter en roulant avec un sentiment de liberté exceptionnel. Je vous passe les détails de ma playlist, ça va faire vieux con sur le retour, mais disons que j’ai rajeuni d’un bon bout.

 

Pour faire simple, la UP c’est une réussite. Je n’ai pas d’autres mots et comme disait James; la UP c’est la moitié moins cher qu’une GTI et c’est deux fois plus fun.

AMAG Genève

Route du Pont Butin 14, 1213 Lancy

+41 22 870 92 00
site internet

Les chiens aboient, la Touareg passe…

VW Touareg 3.0 tdi - 2018Le concept du « Sport Utility Vehicle », l’acronyme SUV ou SyyyyouuuuuuVVVV en français courant, m’a toujours interpelé. Bien que j’aie toujours adoré le concept de la Golf GTI sous anabolisant ou de la grosse voiture qui peut se garer en...

Silogika – nous sommes tous égaux, mais certains sont plus égaux que les autres

Silogika - c'est quoi ? Je vais être franc avec vous. Je suis dans la finance depuis plus de 30 ans et avec le temps, j’ai appris quelques particularités de ce monde fascinant et en même temps, très « lifestyle ».  Mais au milieu de toutes ces « particularités », il y...

Un 8 dans la gamme des Q’s d’Audi

Depuis quelques années, les Rappeurs avec 12 de QI et les Footballeurs avec…euh..disons : un QI ont décidé de ne plus se contenter d’avoir des voitures de sport, mais ils ont décidé qu’ils leur fallait également des SUV « sportifs ». Il ne suffisait plus de faire des « burns » avec des Lamborghini Huracan ou des « La Ferrari » en allant à l’entraînement…

Un héros de guerre des temps modernes

Je ne sais pas pourquoi, mais chaque fois que l’on me parle de Jeep, j’ai une image furtive du débarquement du 6 juin 1944 ou de mes premières émotions adolescentes lorsque MacGyver sauvait le monde avec un couteau suisse et un morceau de papier d’alu ET une Jeep Wrangler, bien sûr.

Aujourd’hui, je me fais un trou en un

Depuis que j’ai commencé à m’improviser chroniqueur automobile, les gens ont très vite pris l’habitude de me demander – avant de savoir comment je vais – quelle est ma voiture préférée. Ça fait 12 ans que j’écris des chroniques sur la bourse et soudainement, je m’occupe de voitures et tout le monde se fout totalement de la bourse, des changes et de la couleur du Bitcoin.

Thomas Veillet

Thomas Veillet s’est lancé un peu par hasard dans l’écriture de chroniques boursières il y a 12 ans. Depuis, la passion ayant fait son chemin, il était temps de passer à autre chose que la finance.

Depuis quelques temps, il s’est lancé dans les « chroniques auto et moto » – pour apporter de l’expérience conducteur et ne pas saouler le lecteur avec de la technique… Technique que l’on trouve sur les autres sites…

C’est avec son habituel ton décalé qu’il va essayer de vous faire partager ses aventures au volant ou au guidon. Tant que la maréchaussée lui laissera son permis.

Chroniques financières journalières de Thomas :
www.investir.ch/auteur/thomasveillet/

hello!

N’hésitez pas à me contacter pour des questions, remarques ou des essais!

10 + 5 =

Share This